Les fermes royales du Grand Parc à Bailly, Noisy et Rennemoulin (1700 – 1850)

Les fermes royales du Grand Parc à Bailly, Noisy et Rennemoulin (1700 – 1850)

Chasseur impénitent, le roi Louis XIV crée dans son domaine de Versailles un Grand Parc et des fermes d’un nouveau type : la priorité n’y est pas la culture, mais la reproduction et la préservation du gibier.

Des aménagements spécifiques, remises à grains, taillis, friches, faisanderies, ceintures boisées, occupent une partie importante des terres cultivables, coupées de larges avenues qui facilitent la circulation des équipages. En outre, les fermiers royaux ne doivent en aucun cas perturber la vie des animaux sauvages : interdiction de désherber les champs à partir du printemps, de détruire les nids de perdrix et de faisans au moment des récoltes, obligation de garder les chaumes sur pied .jusqu’à l’automne. La chasse est évidemment interdite à toute personne étrangère à la Cour.

Avec la Révolution, les fermes royales tombent dans le domaine public. Cependant les Moulineaux et Vauluceau à Bailly, le Chenil et le Vaucheron à Noisy-le-Roi, la ferme de Rennemoulin, finalement peu touchées par la tourmente révolutionnaire, resteront jusqu’à nos jours entre les mains d’un petit nombre de propriétaires.

Prix de la publication : 15€