L’agriculture à Noisy-le-Roi de 1850 à 1970

L’agriculture à Noisy-le-Roi de 1850 à 1970

En un peu plus d’un siècle la vie agricole a connu des mutations considérables, remettant en cause les équilibres séculaires. Les progrès de l’agronomie et des méthodes de culture transforment les conditions de la mise en valeur des sols.

La vingtaine de petites exploitations traditionnelles que comptait encore Noisy au début du XXe siècle en est la première victime. L’agriculture spécialisée résiste mieux : vergers, cultures maraîchères, et surtout horticulture qui, à partir des années 1920 et pendant une cinquantaine d’années, va assurer développement économique et emplois.

La majorité des terres (250 ha) est cependant détenue par un unique propriétaire qui a regroupé les anciennes fermes royales du Vaucheron et du Chenil puis celle de la Gaillarderie. C’est la vente progressive de ces terres sur lesquelles ont été construites les grandes résidences actuelles qui donne à Noisy son visage actuel.

Prix de la publication : 15€