Fouilles de la grotte de Noisy

Fouilles de la grotte de Noisy

Une campagne de fouille a eu lieu l’été dernier dans la forêt de Marly, à l’emplacement de la grotte de l’ancien château de Noisy. Bâtie par Albert de Gondi vers 1582, c’était l’une des merveilles de la Renaissance française.

Le château et ses jardins avaient été acquis par Louis XIV, mais ils furent entièrement détruits en 1732 puis boisés. La grotte était en réalité un somptueux pavillon d’agrément, au milieu des jardins, sur deux niveaux avec un salon à l’étage et des salles de fraîcheur en-dessous.

Une zone d’environ 20 m2 a donc été fouillée par Bruno Bentz et son équipe afin de dégager les éventuels vestiges abandonnés lors de la démolition. Une bonne surprise attendait les archéologues : la base des murs et une partie des sols étaient encore en place.

Ainsi il a été possible de confirmer ou de corriger les plans d’archives. Les maçonneries mises au jour correspondent à une partie du portique et du vestibule d’entrée, puis à une pièce secondaire encore partiellement dallée, et surtout à l’une des niches du salon central qui possède encore son décor en place.

La découverte de nombreux vestiges du décor de la grotte permet de se rendre compte du caractère exceptionnel, et extrêmement novateur, de la décoration de la grotte de Noisy. De nombreux fragments de moulures en plâtre doré et peint ont été retrouvés, formant parfois des caissons octogonaux.

Une grande variété de coquillages scellés dans des corniches en plâtre ont également été trouvés, notamment des bivalves (moules, coques, mactres, lutraires, peignes…) et des gastéropodes (ormeaux, turritelles, buccins…) provenant de l’Atlantique ou de la Méditerranée. Ces coquilles colorées et nacrées étaient agencées avec des pierres variées, notamment de beaux gypses translucides. Ces assemblages de coquillages et de rocailles dessinent  encore des motifs  végétaux dans des cadres architecturés.

D’autres éléments de décor ont été découverts : une pierre sculptée ornée de motifs de congélations, quelques céramiques glaçurées, des clous à têtes ornées de fleurs, quelques pierres moulurées, notamment un large fragment en façade à la base du bâtiment… enfin un tuyau de plomb provenant du jet d’eau de la grotte !