Conférence « Contes et Merveilles des Moulineaux »

Conférence « Contes et Merveilles des Moulineaux »

C’est à la salle Georges Lemaire à Bailly qu’était organisée le 10 Octobre 2019 une conférence sur le passé fabuleux du château de Pontaly aux Moulineaux de Bailly.

 

Patrick Artaud, membre de l’Association Renaissance du Patrimoine, a présenté le site des Moulineaux et l’histoire des deux domaines qui s’en partagent le territoire depuis semble t’il l’époque de Charlemagne.

 

La ferme des Moulineaux date d’au moins du 15ème siècle. Le domaine changera de mains au cours des siècles, souvent celles des propriétaires du château de Bailly.

Elle sera acquise en 1693 par Louis XIV lors de la création du Grand Parc du Château de Versailles.

 

 

Photos de Antonio Luis Arago – 1978

 

En 1688 le Roi avait déjà acquis aux Moulineaux un moulin et un bâtiment ainsi décrit : « Maison, un rez de chaussée, deux étages dont chapelle, un grenier. Jardins, parterres, allées de promenade, jets d’eau, vivier, grottes, carrés de prés. Ferme attenante séparée par un mur ».

 

L’ensemble appartenait précédemment à l’un de ses secrétaires, Aymé Solu, qui avait connu une ascension sociale rapide mais dont l’implication dans « l’affaire des pièces de quatre sous » causa la ruine.

 

Louis XIV puis Louis XV affectèrent successivement le domaine, connu aussi bien comme Château des Moulineaux que comme celui de Pontaly à plusieurs de leurs courtisans jusqu’en 1732, date à laquelle il fut détruit, vraisemblablement à la suite de crues massives du ru de Gally qui avaient dévasté le parc.

 

Antoine Hamilton, frère d’Elizabeth de Grammont, l’une des bénéficiaires du domaine, s’inspira des noms du domaine pour nommer les personnages de l’un de ses contes, le Bélier, qui connut un grand succès tout au long du 18ème siècle.

Le conte fut à l’origine de la création d’un opéra ballet, le prince de Noisy, qui fut joué en 1749 devant le roi au théatre des petits appartements du Chateau de Versailles, avec la marquise de Pompadour dans le rôle principal du Prince.

L’opéra fut rejoué à l’opéra de Paris en 1760 mais ne connut qu’une quinzaine de représentation.

Livret et partition nous sont parvenus. La musique est jugée de qualité par les professionnels. L’ensemble de musique baroque « les Surprises » en a enregistré un extrait.

Notre Association, de concert avec les municipalités de Bailly et de Noisy, souhaite pouvoir faire revivre cet opéra.

 

Un livret présentant les recherches menées à l’occasion de cette conférence est disponible parmi nos publications.